Top
Home / Recherche d'emploi  / Réussir vos entretiens d’embauche
reussir-ses-entretiens

Réussir vos entretiens d’embauche

Si vous avez suivi les articles précédents de cette série de 5 articles, votre CV et votre lettre de motivation vous ont fait décrocher des cascades d’entretiens.

Mais l’entretien est de loin la partie la plus importante de la recherche d’emploi, et c’est pour beaucoup de gens un exercice difficile.

En effet, il est facile de vendre du rêve dans une lettre de motivation ou dans son CV pour réussir à décrocher un entretien, mais une fois devant les recruteurs, vous êtes nombreux à perdre vos moyens.

C’est pourtant l’étape cruciale pour les convaincre de vous recruter.

Nous verrons dans cet article comment éliminer définitivement la concurrence pour obtenir l’emploi de vos rêves.

Préparez la présentation de vos meilleurs arguments

Rappelez-vous que vous devez préparer vos réponses avant de vous présenter en entretien sinon c’est l’échec assuré. 

Avant l’entretien prenez une feuille de papier et faites la liste de tous les éléments que vous voulez placer pendant l’échange.

Pour cela, reprenez le tableau réalisé dans le premier article de cette série dans lequel nous faisons la liste de toutes vos compétences et résultats et sélectionnez les lignes du tableau qui prouvent des compétences demandées pour le poste pour lequel vous postulez.

Pour chacune des compétences sélectionnées, rédigez un petit texte qui les présente. Le but est de faire apparaitre :

  • Vos meilleurs résultats
  • Vos compétences à mettre en avant
  • Des anecdotes qui vous mettent en valeur
  • Les questions à poser au recruteur
  • Et tout ce qui peut vous permettre de vous mettre en valeur pour le poste que vous pourvoyez

Le fait de préparer un texte dans lequel vous montrez comment vous avez mené à bien les différentes tâches qui vous seront demandées vous permet de n’oublier aucun aspect qui pourrait vous mettre en valeur. Et cela vous permet de vous relire avant les entretiens pour avoir en tête vos différents argumentaires.

Cette méthode permet également d’afficher une meilleure confiance en vous lors des entretiens, alors faites l’effort de faire cet exercice, vous ne le regretterez pas.

Comment arriver à placer vos meilleurs arguments ?

Votre CV détermine la nature des entretiens

L’entretien est une énigme pour beaucoup de personnes. Ils ne comprennent pas vraiment l’exercice et ne comprennent pas ce que cherchent les recruteurs. 

Le CV permet de décrocher les entretiens, et son contenu détermine la nature de vos entretiens. Vous serez interrogé en entretien sur la base du contenu de votre CV.

Il y a des mauvais CV qui décrochent beaucoup d’entretiens, mais qui ne permettent pas de décrocher le poste.

C’est justement ce que le CV que nous avons confectionné dans l’article précédent permet d’éviter.

La pertinence de votre CV détermine la réussite de votre entretien.

Si vous avez un CV orienté résultat (voir l’article), alors vous savez exactement comment vous vendre lors de l’entretien. Car les questions que vont vous poser les recruteurs seront orientées vers les compétences que vous avez montrées dans votre CV. Vous êtes donc parfaitement préparés pour répondre à toutes sortes de questions dessus.

En d’autres termes, vous avez indiqué aux recruteurs quels sujets aborder lors de la rédaction du CV.

Mais la réussite de vos entretiens dépend aussi beaucoup des questions qui vous sont posées par les recruteurs qui varient en fonction de leur humeur du moment. Alors autant les aider à orienter leurs questions sur les sujets que vous voulez aborder. 

Alors, comment placer vos meilleurs arguments, quelles que soient les questions des recruteurs ?

La technique pour orienter les questions des recruteurs

Quand vous vous rendez en entretien, vous êtes comme un commercial qui vend des aspirateurs, sauf que vous vendez votre profil. 

Alors, tel un commercial, vous devrez être capable de vous adapter à toutes les situations pour réussir à placer votre argumentaire que vous aurez préparé.

Car tous les recruteurs ne vous poseront pas les mêmes questions. L’art de réussir ses entretiens réside dans le fait d’être capable de vous adapter aux différents recruteurs.

Souvent, à cause du stress, les candidats omettent de mentionner certains aspects de leurs profils qui pourraient pourtant les mettre en valeur.

Ils n’osent pas prendre les rênes de l’entretien. Ils attendent que la question du recruteur soit adéquate pour parler des sujets qu’ils souhaitent aborder. 

Et cela n’arrive parfois jamais.

Alors comment faire pour toujours réussir à placer votre argumentaire ?

Pour être préparé à n’importe quelle question, je vous propose de remplir ce petit tableau à deux colonnes.

Télécharger le tableau Excel.

Dans la colonne de droite, listez les éléments que vous voulez absolument placer lors de l’entretien.

Dans la colonne de gauche, listez toutes les questions type des recruteurs pour lesquelles vous pouvez dévier et parler de chaque élément de la liste de droite. 

En faisant cela, vous préparerez votre esprit à rebondir sur certaines questions des recruteurs pour y placer votre argumentaire, automatiquement.

Prenons l’exemple de Paul qui est dirigeant d’entreprise et qui cherche un emploi stable de cadre pour pouvoir dédier plus de temps à sa famille. Il souhaite absolument mettre en avant sa capacité à gérer les crises, qui est l’une des plus grandes forces que doivent posséder les dirigeants. 

Voici à quoi ressemblerait son tableau : 

À vous de jouer.

Faites-le. Vraiment, c’est la meilleure façon de vous préparer et d’arriver à rebondir sur toutes les questions des recruteurs.

Répondez aux questions avec des cas vécus

Il y a une erreur courante en entretien qu’il ne faut pourtant jamais commettre. Vous savez, quand un recruteur vous pose une question à laquelle il attend une réponse concrète, avec un exemple précis qui vous est arrivé et que vous répondez de manière théorique. 

Si par exemple vous postulez un poste de manager et qu’on vous demande si vous savez gérer les conflits, on attend de vous que vous racontiez un cas concret dans votre expérience professionnelle qui le démontre. Si vous répondez de manière scolaire, en récitant une définition apprise par cœur, vous vous disqualifiez. Racontez simplement un cas réel qui permette de justifier que vous savez gérer les conflits.

N’oubliez pas de montrer le résultat précis de cette action, par exemple que la résolution de ce conflit a permis de résoudre les problèmes de retards dans les livraisons. 

Pourquoi cette méthode est plus efficace ?

Elle est vécue, c’est du concret. Le recruteur peut se projeter et vous imaginer en poste. 

Interprétez les questions des recruteurs 

Bien souvent, le recruteur vous pose une question qui en cache une autre.

Il faut toujours lire dans ses questions et ne pas se contenter d’y répondre superficiellement.

Prenons un exemple connu.

Quand le recruteur demande quel est votre plus grand défaut, vous êtes nombreux à donner un faux défaut qui s’avère en fait être une qualité.

Vous savez quoi ? Les recruteurs sont fatigués d’entendre “je suis trop perfectionniste”.

Il faut profiter de ce genre de questions pour placer vos compétences.

Dans le cas de cette question, il y a en fait une multitude de questions cachées derrière :

  • Est-ce que votre défaut ne vous pénalisera pas dans le poste ?
  • Est-ce que votre plus grand défaut ne handicapera pas l’entreprise ?
  • Prenez-vous en considération les remarques des autres à votre égard ?
  • Est-ce que vous avez fait quelque chose pour corriger ce défaut ?
  • Êtes-vous soucieux de l’image que vous reflétez ?
  • Comment avez-vous surmonté votre défaut ?
  • Êtes-vous humble ? (attention à ceux qui disent qu’ils n’ont pas de défauts)
  • Est-ce que vous avez du recul vis-à-vis de vous-même ?
  • Est-ce que ce défaut peut s’avérer utile ?

Une fois que vous avez identifié l’opportunité de placer vos arguments, lancez-vous.

En fait, il n’est pas nécessaire de répondre précisément à la question des recruteurs, ce qui compte c’est que le recruteur ressorte de l’entretien en ayant un bon aperçu de votre profil et de votre expérience.

Comment éviter les passages délicats de votre parcours professionnel ?

Mettez en valeur les points positifs

Parfois nous trainons des “casseroles” dans notre parcours.

Que ce soit lors de votre dernière expérience ou d’une expérience passée, certains événements peuvent compliquer votre recherche d’emploi.

C’est le cas par exemple si :

  • Vous avez été victime de harcèlement 
  • Si vous vous êtes fait virer pour faute grave ou lourde (à tort ou à raison)
  • Vous avez dû arrêter de travailler à cause d’un burnout ou d’une dépression 
  • Si vous avez dû attaquer en justice votre ancien employeur 
  • Vous avez séjourné un temps en hôpital psychiatrique 
  • Vous avez fait un séjour en prison 
  • Et toutes ces raisons que vous ne souhaitez pas aborder en entretien, car elles sont difficiles à justifier et font peur aux employeurs

Voici le secret pour expliquer votre parcours aux recruteurs sans avoir à mentir ni devoir raconter la vérité, ce qui vous disqualifierait pour le poste.

Prenons l’exemple de Paul qui s’est fait licencier pour avoir insulté son supérieur qui, après être revenu de congé maladie et avoir été remplacé par Paul, n’a pas apprécié son efficacité en son absence. Paul avait 14 ans d’ancienneté et cela faisait 8 ans qu’il n’avait pas été augmenté. 

Faisons la liste des causes directes et indirectes qui ont conduit Paul dans cette situation, et notons pour chacune d’elles si elles sont entendables par le recruteur ou non. 

  • J’ai insulté mon chef après qu’il meut insulté. Et je n’ai pas accepté de m’excuser par fierté. Pas entendable par le recruteur.
  • J’étais frustré car je n’avais plus été augmenté depuis huit ans. Pas entendable par le recruteur. Il ne faut jamais refléter quelqu’un qui ne s’intéresse qu’à l’argent. 
  • Quatorze ans d’ancienneté dans l’entreprise. J’avais fait le tour de tous les postes, excepté ceux à responsabilité. Entendable.
  • J’ai remplacé mon supérieur pendant sa longue période d’accident de travail. Entendable.
  • Malgré la cadence, j’ai assuré mon poste en plus de celui de mon chef pendant des mois, et j’ai constaté que j’étais parfaitement capable d’assumer le poste de responsable. Entendable.
  • Au retour de mon chef, malgré avoir fait un bon travail reconnu par la direction, mon chef s’est senti menacé et nous avons eu de nombreuses altercations. NON. Mais Paul peut évoquer qu’il a repris son poste au retour du chef. 
  • Aujourd’hui je souhaite quitter le secteur chimique pour revenir vers le domaine de la logistique. Entendable.

Vous voyez, la liste est longue. La plupart des gens n’auraient mentionné que le premier point. Grâce à cette méthode, Paul a quatre points parfaitement entendables par le recruteur qui le mettent en valeur.

Maintenant, quand on lui demande pourquoi il a quitté son dernier poste, il aborde les points suivants :

  • Il a travaillé 14 ans dans la même entreprise et a occupé tous les postes.
  • Il s’est proposé pour remplacer son supérieur parti en congé maladie pendant des mois, afin de savoir s’il était capable d’occuper un poste à responsabilités. Paul s’est rendu compte que non seulement il pouvait occuper le poste de son supérieur, mais qu’il pouvait occuper les deux postes en même temps. 
  • Quand son supérieur est revenu de congé, Paul a naturellement repris ses fonctions. Son travail de responsable a été reconnu par la direction et sa priorité est désormais d’évoluer vers un poste à responsabilités. Malheureusement, il n’y avait pas d’opportunités dans sa société. 
  • C’est pourquoi il veut revenir dans le domaine de la logistique. Il souhaite occuper un poste qui lui permette d’évoluer. 

Dire la vérité est important en entretien. Mais vous ne devez pas non plus tout raconter.

Si vous avez des points délicats dans votre parcours, contentez-vous de mentionner les vérités que le recruteur peu entendre sans être refroidi.

Utilisez cette technique infaillible

Je veux vous parler d’une technique très puissante, qui vous assurera d’être embauché si vous l’utilisez. Mais elle demande de la préparation. 

Vous voyez, quand on a un parcours qui fait peur, on a deux options : 

  • On peut se contenter de faire ce que les recruteurs attendent de nous et en répondant à leurs questions passivement.
  • Ou on peut surpasser leurs attentes. 

En se contentant du minimum, on ne risque pas d’attirer l’attention des recruteurs. 

Le meilleur moyen de les impressionner est de leur proposer un plan d’action détaillé pour répondre à une des problématiques de la société. 

Pourquoi cette technique est extrêmement puissante ?

La pire crainte d’un recruteur est de contracter quelqu’un qui a un bon CV et qui réussi à être performant en entretien, mais qui est incompétent une fois sur le terrain. 

Vous montrez au recruteur que vous êtes compétent, que vous vous adaptez rapidement, que vous comprenez vite les problématiques de la société, que vous serez capable de faire des propositions, etc.

Vous êtes l’homme ou la femme de la situation !

Cette technique est aussi efficace lorsque vous n’avez pas beaucoup d’expérience. Car face à un profil plus expérimenté qui s’est contenté de répondre aux questions, vous allez plus loin en proposant des solutions aux problématiques de la société. Si vous arrivez à faire cela, je vous garantis que c’est vous qui aurez le poste. 

Cette technique permet en plus d’obtenir un bien meilleur salaire. Vous montrez que vous êtes performant et efficace, cela se paie.

Concrètement, comment procéder ?

Il s’agit de préparer un document de quelques pages, dans lequel vous réalisez une analyse que vous seriez susceptible de réaliser une fois embauché. 

Cela peut être un document écris, une présentation, un bout de programme, une application, un site web, une vidéo, etc. 

Par exemple, si vous êtes développeur, n’hésitez pas à faire un audit du site web de l’entreprise.

Trouvez le moyen de démontrer vos compétences en fournissant une analyse d’une problématique et en proposant une solution et un plan d’action. 

Quel est le bon moment pour en parler lors de l’entretien ?

  • Quand on vous demande de démontrer une compétence que votre analyse peut prouver
  • Lorsqu’on vous demande “Pourquoi vous et pas un autre ?”
  • Quand on vous demande vos prétentions salariales

Le recruteur restera sans voix lorsqu’il vous écoutera dire “Ça tombe bien j’ai justement préparé une analyse de votre problématique”. 

Conseil : Si vous imprimez votre analyse au format papier, n’oubliez pas d’en tirer plusieurs exemplaires. 

Cette technique peut être utilisée par n’importe qui, pas seulement pas les personnes ayant un profil avec des casseroles. Il est évident que certaines personnes peuvent s’en passer, mais si vous voulez vous assurer d’obtenir le poste, ne vous en privez pas.

Réussir à vaincre le syndrome de l’imposteur

Avez-vous déjà entendu parler du syndrome de l’imposteur ?

Vous savez ? C’est ce frein psychologique qui vous empêche de vous vendre avec conviction lors des entretiens parce que vous ne vous sentez pas légitime pour le poste.

Nous sommes nombreux à douter de nous, et à sentir que nous ne sommes pas légitimes pour un poste. 

Pour vaincre cette croyance limitante, faites la liste des raisons qui font de vous une personne légitime pour le poste.

Une fois que vous avez fait une liste de 20 raisons, ni vous, ni les recruteurs ne douteront de votre légitimité. 

C’est aussi simple que ça !

Rappelez-vous, tout le monde croit en les résultats. Le diplôme et les certifications ne prouvent pas vos compétences. Les résultats si. 

Si vous faites cette liste vous vous rappellerez des choses que vous avez accomplies et vous serez convaincu d’être légitime.

Le plus gros problème du chercheur d’emploi qui essuie des refus depuis des mois est de perdre confiance en lui et en ses capacités. 

La confiance en soi est la clé en entretien. 

Faire cette liste permet de gagner confiance en soi, même quand on postule pour un poste dans lequel on n’a aucune expérience (dans le cas d’une reconversion professionnelle par exemple).

Pour conclure

L’entretien est pour beaucoup d’entre vous la partie la plus difficile de la recherche d’emploi.

Il l’est encore plus si cela fait des mois que vous cherchez un emploi et que votre confiance en vous en a pris un coup.

Pour faire le plein de confiance en soi, je ne connais pas de meilleur moyen que de rédiger la liste des choses qui font de vous une personne légitime pour le poste, en vous basant sur des expériences vécues, dans lesquelles vous avez apporté de la valeur. En vous remémorant ces actions, vous vous sentirez automatiquement légitime et cela se sentira lors de l’entretien.

Une autre difficulté qui vous déstabilise souvent est de vous laisser porter par les questions des recruteurs. Vous n’arrivez alors pas à placer vos meilleurs arguments, préparé en amont. Pour contrer ce phénomène, soyez capable de détecter les questions cachées et de rebondir pour présenter votre argumentaire.

N’oubliez pas que l’objectif de l’entretien est de démontrer que vous êtes la personne qu’il faut pour le poste. N’attendez pas qu’on vous pose la question pour présenter un élément de votre liste d’arguments.

Si votre profil présente un trou ou autre élément délicat, pas de panique. Faites la liste de tout ce qui est positif autour de cette expérience et préparez-vous aux questions des recruteurs.

Enfin, si vous voulez être sûr d’être pris, proposez au recruteur une analyse détallée d’une problématique de la société, qui démontre non seulement que vous avez les compétences requises, mais qui montre aussi que vous avez de la suite dans les idées et que vous êtes proactif.

Ne vous mettez pas trop la pression, prenez de la distance et surtout, préparez-vous. Si vous suivez les conseils de cet article vous n’avez aucune raison d’échouer.

Vous obtiendrez le job de vos rêves à coup sûr !

Je suis curieux de savoir quel est votre plus gros problème en relation avec les entretiens d’embauche, faites-le-moi savoir dans les commentaires !

Voilà, cette série sur la recherche d’emploi est maintenant terminée, j’espère qu’elle vous a plu !

N’oubliez pas de vous inscrire à ma liste d’e-mails privés pour recevoir mes meilleurs conseils inspirants. L’inscription c’est par ici et se fait simplement avec une adresse e-mail. 

Cette série de 5 articles est inspirée du livre “décrochez le job de vos rêves en 5 rounds” d’Uriel Megnassan. J’ai particulièrement adoré ce livre qui propose des techniques de recherche d’emploi qui sortent de l’ordinaire, mais qui sont extrêmement efficaces. Elles sont prouvées. Si vous utilisez ces méthodes, vous obtiendrez le job, c’est une certitude ! Voici le lien du livre sur Amazon

Partager l'articles
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Pas de commentaires

Commenter