Top
Accueil / Blog  / Recherche d'emploi  / Chercher un emploi pendant un arrêt de travail
chercher un emploi pendant un arrêt de travail

Chercher un emploi pendant un arrêt de travail

Chercher un emploi pendant un arrêt de travail soulève de nombreuses questions.

Ai-je le droit ?

Puis-je commencer immédiatement, alors que j’ai un préavis ?

Ma situation va-t-elle faire peur aux recruteurs ?

Voyons comment procéder efficacement.

Ai-je le droit de chercher un emploi pendant un arrêt de travail ?

Bien sûr !

Si vous pouvez chercher un emploi lorsque vous êtes en poste, vous pouvez chercher un emploi pendant un arrêt de travail.

Faites seulement attention aux horaires de sorties autorisées par votre arrêt maladie. La loi française stipule que vous devez rester chez vous de 09:00 à 11:00 et de 14:00 à 16:00.

Préférez programmer vos rendez-vous durant les horaires légaux, si cela est possible.

Comment faire si les recruteurs me demandent si je suis disponible immédiatement ?

Le plus gros problème lorsqu’on cherche un emploi pendant un arrêt maladie, c’est de se libérer de son emploi actuel, pour commencer le nouveau.

Malheureusement, quand on quitte un emploi, il faut souvent honorer un préavis, qui peut aller jusqu’à trois mois.

C’est un problème pour décrocher un nouvel emploi, car les recruteurs demandent souvent une disponibilité immédiate.

Qui veut recruter une personne disponible dans trois mois ? Un quart d’année ! Personne.

Voici quelques pistes pour que cela ne soit pas un frein.

Négociez votre départ anticipé

Même si votre contrat vous impose un préavis de deux ou trois mois, vous pouvez négocier un départ anticipé avec votre employeur.

Cela est d’autant plus facile, si vous êtes en arrêt maladie à cause de votre emploi.

L’entreprise vous le doit bien, alors n’hésitez pas à le négocier.

Quelle que soit la raison de votre arrêt de travail, l’employeur n’a aucun intérêt à ce que vous fassiez tout votre préavis en arrêt de travail. Autant vous libérer tout de suite.

S’il ne veut pas annuler complètement votre préavis, vous pouvez négocier une partie du préavis. Rester un mois au lieu de deux ou trois, par exemple.

Notez qu’il existe deux cas dans lesquels vous êtes légalement dispensé de préavis :

  • Si vous démissionnez pendant la grossesse ou dans le but d’élever votre enfant
  • Après avoir pris un congé pour création d’entreprise

Dans tous les cas, partez toujours en bons termes.

Faites comprendre à votre employeur que la relation de travail est terminée, sans rancœur.

Évitez de lui dire que vous voulez qu’il vous libère pour commencer un nouvel emploi, il pourrait ne pas accepter, juste pour vous embêter. Dites-lui simplement que pour votre propre bien-être, vous voulez terminer cette relation de travail.

Dites aux recruteurs que vous êtes disponible immédiatement

Lorsque les recruteurs vous demandent si vous êtes disponible immédiatement, dites oui.

Puis passez tout le processus de recrutement.

Il ne faut jamais mettre des freins en début de processus de recrutement. Imposer ses conditions se fait à la fin, une fois qu’on est retenu : salaire, avantages, date d’entrée.

Si les recruteurs savent que vous êtes en poste, ils savent que vous devez un préavis. Dites-leur que vous pouvez négocier votre départ anticipé pour pouvoir entrer le plus tôt possible et que vous pensez pouvoir être libre dans deux semaines (le temps qu’ils fassent la paperasse).

Faut-il parler aux recruteurs de votre arrêt de travail ?

Il est légitime de se demander s’il faut dire aux recruteurs que vous êtes en arrêt maladie pendant les entretiens.

Comment savoir si cela leur fera peur, ou si au contraire, ce n’est pas un problème pour eux ?

Deux options.

1. Ne rien dire

Le plus simple est de ne rien dire, et de vous mettre dans la peau d’une personne encore en poste qui cherche à changer d’emploi.

L’avantage est que vous n’avez pas à vous justifier et vous n’avez pas à parler de choses qui pourraient vous déstabiliser.

L’inconvénient est que cela vous ajoutera un stress supplémentaire pendant l’entretien.

Attendez-vous à ce qu’on vous demande : « comment avez-vous fait pour vous présenter en entretien pendant les heures de bureau ? ».

Vous pouvez dire que vous avez pris un jour de congé.

2. Être honnête

En fait, cela dépend de votre situation, et de la raison qui vous a poussé en arrêt de travail.

Si votre emploi vous a rendu malade, physiquement ou psychologiquement, il est facile de justifier votre arrêt maladie et la raison pour laquelle vous cherchez à changer d’emploi.

L’idée est d’identifier si la raison peut être perçue par les recruteurs comme une raison totalement légitime ou comme une alerte rouge.

Il ne faut pas qu’ils aient peur que cette indisposition se reproduise, lorsque vous travaillerez dans leur entreprise.

Si cela n’est pas déjà fait, identifiez donc la raison :

  • Trop de stress ? À cause de l’entreprise et de son management ou ne supportez-vous simplement aucun stress ?
  • Étiez-vous sous-qualifié pour le poste, ce qui vous aurez conduit à du surmenage ?
  • Était-ce lié à une relation destructrice spécifique ? Est-il reconnu dans l’entreprise que la personne qui en est à l’origine est toxique ?
  • Maternité/paternité ? Aucun problème.

Chaque situation est différente, c’est à vous de juger. Comment vous vous sentez avec votre situation ?

Pour aller plus loin

Chercher un emploi pendant un arrêt de travail est délicat.

Lorsque vous vous présentez en entretien, choisissez si vous voulez en parler de votre arrêt de travail ou pas.

Préférez-vous être honnête et essayer de mettre en valeur votre situation aux yeux des recruteurs, ou préférez-vous ne pas en parler et vous focaliser sur le fait de vendre vos compétences ?

Vous pouvez essayer les deux stratégies : commencer par en parler et si vous voyez que c’est un frein, ne plus en parler dans les prochains entretiens.

Lorsque vous voyez que vos processus de recrutement vont dans le bon sens, négociez votre départ anticipé avec votre employeur actuel, pour qu’il vous libère au plus tôt.

Aussi, si vous sentez que vous n’aurez aucun mal à retrouver un emploi, n’hésitez pas à démissionner pour vous libérer complètement de votre emploi actuel.

Cela peut vous aider à tourner la page et vous reconstruire plus rapidement, si vous êtes en arrêt de travail pour raisons psychologiques.

N’hésitez pas à prendre le temps dont vous avez besoin pour vous reconstruire. Passez du bon temps avec vos proches, autorisez-vous à faire des activités qui vous plaisent, lisez, méditez, écoutez de la musique, voyagez…

N’hésitez pas à cet article, dans lequel je vous donne des pistes pour vous aider à regagner confiance en vous après une mauvaise expérience professionnelle.

Belle réussite !

J’espère que cet article vous aura inspiré.

Si vous souhaitez recevoir ce genre de message plus souvent, alors recevez, vous aussi, mes emails privés.

Mes emails privés, c’est :

  • Mes messages inspirants et mes meilleurs conseils tous les lundis
  • 60 % de réduction sur mes nouvelles formations lors de leur sortie
  • Des cadeaux exclusifs (eBooks, formations et plus…)

À tout de suite !

Partager l'article
Pas de commentaires

Commenter