Top
Accueil / Blog  / Développement personnel  / Les 12 soft skills à développer en entreprise
soft skills

Les 12 soft skills à développer en entreprise

Les hard skills permettent d’être recruté, les soft skills permettent d’évoluer.

Maintenant, cela va encore bien au-delà. Les recruteurs privilégient désormais les soft skills lorsqu’ils évaluent les candidats, au détriment des compétences techniques.

C’est la raison pour laquelle vous devez absolument connaitre les softs skills qui font la différence et commencer à les développer dès maintenant.

Il n’y a pas un soft skill plus important qu’un autre. Ces compétences humaines sont transversales : elles agissent ensemble.

Mais au fait, qu’est-ce qu’un soft skill ?

Les soft skills, c’est quoi ?

« Soft skill » est le mot anglais pour « compétence douce ».

Ils concernent votre savoir-être et toutes vos compétences comportementales.

Les hard skills ou « compétences dures », eux, concernent vos compétences techniques.

Pour faire simple et clair, les soft skills sont vos compétences comportementales.

Plus vous en avez, plus il vous sera facile de développer votre carrière.

Attention : il faut différencier votre personnalité de vos soft skills.

La personnalité est votre manière d’être, c’est la manière avec laquelle vous appréhendez le monde. C’est assez général et cela s’applique à plein de domaines de votre vie, comme la façon dont vous vous habillez, ce que vous aimez comme musique, etc.

La personnalité est quelque chose que vous êtes. Les soft skills sont quelque chose que vous faites.

Votre personnalité, elle est là, vous ne pouvez pas la changer.

Et personne ne vous demandera de le faire.

Vos soft skills, eux, peuvent être développés.

Je vous invite donc à lire la suite de cet article, nous allons passer en revu les soft skills qui vous seront les plus utiles pour réussir votre carrière.

Je souhaite insister sur ce point : aujourd’hui les entreprises se focalisent avant tout sur les soft skills lorsqu’ils recrutent.

Elles préfèrent des employés capables de cohabiter, de travailler en équipe, de communiquer clairement, d’être agréables, motivées naturellement, etc… que des employés très bons techniquement, mais incapables d’interagir avec les autres ou de respecter la culture d’entreprise.

Cela se comprend.

Il est beaucoup plus facile de former techniquement une personne motivée, sociable, honnête et intègre, que de changer le comportement d’une personne experte dans son domaine, mais dans laquelle on ne peut pas avoir confiance.

Vous devez faire du développement de vos soft skills une priorité.

Ce sont eux qui vous permettront d’obtenir de belles opportunités et de beaux salaires.

Ce sont les soft skills qui feront la différence, quel que soit votre niveau technique.

Après plus de 10 ans dans un grand groupe, j’ai identifié les softs skills qui font toute la différence.

Ils ne sont pas classés par importance. Comme nous l’avons vu plus haut, ils sont tous aussi importants et sont transversaux.

1 – La communication effective

Bien communiquer est une compétence essentielle pour réussir en entreprise.

Vous n’imaginez le nombre de fois où j’ai été témoin d’une mauvaise communication, qui a généré des problèmes, des conflits, de la perte de temps et d’énergie.

Tout cela aurait pu être évité avec de simples bonnes pratiques.

Plus le sujet est complexe, plus il faut être capable de communiquer avec précision.

La communication effective est l’art de faire passer le message que l’on souhaite vraiment faire passer, à la bonne personne.

Pour cela, il faut choisir les bons outils de communication, s’adresser aux bons interlocuteurs, être précis, concis et clair.

Mettez-vous toujours à la place de votre interlocuteur et demandez-vous si vous lui fournissez les éléments nécessaires pour comprendre votre message.

Si vous ne le faites pas pour lui, faites-le pour vous !

C’est du temps et de l’énergie que vous vous économisez, croyez-moi.

Voici quelques conseils pour communiquer efficacement.

Par email :

  • Soyez cordiale, mais n’en faites pas trop. Faites court, un simple « bonjour » et « au revoir » suffisent.
  • Si vous pouvez remplacer un email par un appel ou un message instantané, faites-le.
  • N’envoyez pas d’email pour compléter une demande qui est déjà faite ailleurs (exemple : plateforme de tickets). Cela ne fait qu’énerver les gens et les stresser pour rien.
  • L’email n’est pas un message WhatsApp : pas d’email pour dire « merci ». Évitez les emails inutiles.
  • Ne mettez en copie que les personnes concernées.
  • Allez droit au but : 100 % de mots utiles.
  • Relisez-vous trois fois et raccourcissez-le le plus possible. Il doit être clair, court et précis.
  • N’envoyez jamais un email à chaud. Si l’email auquel vous répondez vous a énervé, attendez quelques heures d’être plus calme. Vos emails ne doivent contenir aucune émotion, que de faits.

À l’oral :

  • Parlez avec énergie et fait attention à votre langage corporel. Sans charisme, personne ne vous écoutera.
  • Apprenez à écouter vos interlocuteurs sans les interrompre. Sachez quand parler et quand vous taire.
  • Ne parlez que pour apporter quelque chose. Ne parlez pas pour ne rien dire.

2 – L’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle est selon moi, l’intelligence la plus importante pour réussir sa vie, professionnelle et personnelle.

Pour faire un énorme raccourci, votre intelligence émotionnelle définit votre capacité à interagir avec les autres.

Il existe 5 piliers qui composent l’intelligence émotionnelle (si vous voulez en savoir plus, voici mon article complet sur le sujet, je vous le recommande vivement), mais intéressons-nous à trois d’entre eux.

2.1 – La gestion des émotions (notamment du stress)

On entend parfois que dans certains cas, le stress est positif, notamment quand il permet d’avancer efficacement sur un sujet.

Sachez-le : il n’y a pas de bon stress.

Le stress affecte nos interactions avec les autres et consomme énormément notre énergie. Le cerveau a alors plus de mal à fonctionner correctement et à prendre de bonnes décisions.

Si on souhaite rester créatif, productif et pouvoir collaborer sereinement, il faut absolument développer notre capacité à gérer notre stress et nos émotions en général.

C’est quelque chose que nous devons tous faire et que nous pouvons tous améliorer.

Développer la gestion de votre stress commence par apprendre à identifier les sources et les effets du stress sur votre corps.

Une fois que vous êtes en mesure de reconnaitre et d’accepter votre stress, sans jugement, vous pourrez commencer à travailler à améliorer sa gestion.

Je vous invite encore une fois à lire mon article complet sur l’intelligence émotionnelle, vous découvrirez comment gérer vos émotions.

Mais voici quelques conseils pour mieux gérer votre stress :

  • N’agissez jamais de manière impulsive, sous le coup de l’émotion.
  • Prenez du recul lorsque vous êtes énervé(e).
  • Apprenez à comprendre ce que vous ressentez et à l’accepter sans vous juger.
  • Comprenez les conséquences de vos actes sous l’émotion.

2.2 – L’auto-motivation

Pour vous épanouir professionnellement, vous devez avoir une motivation profonde à faire ce que vous faites.

Et pour trouver une motivation profonde, vous devez donner un sens à ce que vous faites.

Sur le long terme, vous devez être en accord avec votre projet professionnel. Vous devez être heureux(se) et fier(e) d’exercer votre métier, parque vous savez que vous allez quelque part.

Je vous invite à réfléchir à votre plan de carrière, vous devez avoir défini où vous allez.

Vous devez savoir pourquoi vous faites les choses et être heureux(se) de les faire.

Alors je sais, lorsqu’on est dans la routine, il est parfois difficile de rester motivé(e) en réalisant certaines tâches.

Il faut alors voir plus loin que la tâche et essayer de trouver une motivation à la réaliser. Se rappeler son plan de carrière est un bon moyen de se motiver au quotidien à faire des tâches ennuyantes.

Une chose set sûre, il n’arrivera jamais rien de bon à une personne qui n’est pas motivée par son emploi.

  • Définissez votre « pourquoi ».
  • Définissez votre plan de carrière.
  • Au quotidien, rappelez-vous de votre « pourquoi » et apprenez à prendre du plaisir dans les tâches que vous réalisez.

2.3 – Les relations

Être capable d’avoir des bonnes relations avec les autres est essentiel pour réussir sa carrière.

Même si vous réussissez très bien votre carrière en n’interagissant avec personne, dites-vous que vous auriez encore plus de succès en le faisant.

Il est parfois (souvent) difficile d’entretenir de bonnes relations avec tout le monde, surtout lorsqu’on évolue dans une grande entreprise, où l’ambiance et certaines personnes sont toxiques.

Avoir de bonnes interactions avec les autres, relève alors de l’art !

Quelles que soient vos difficultés à interagir avec vos collègues, faites un (gros) effort.

Votre succès en dépend.

Si vous éprouvez des difficultés à le faire naturellement, essayer de jouer un rôle, comme le ferait un acteur.

Je ne vous dis pas qu’il faille être hypocrite. Mais des fois, il faut savoir entrer dans la peau d’un personnage pour ne pas trop souffrir, cela dans le but d’obtenir vous ce que vous désirez.

Mais pas seulement.

Si vous réussissez à entretenir des bonnes relations avec tout le monde, vos journées se dérouleront beaucoup mieux. Vous éviterez de belles doses de stress, cela vaut le coup.

Bon courage ! Pour moi, cela a été le plus difficile lorsque je travaillais dans un grand groupe.

3 – L’attitude (positive)

Adopter une attitude positive est essentiel si vous voulez mener une vie professionnelle épanouie.

Une personne négative, qui se plaint tout le temps, n’a aucune chance de s’épanouir.

Alors qu’une personne qui reste positive et motivée malgré les difficultés, réussira à véhiculer de bonnes ondes autour d’elle et aura de meilleures relations avec les autres.

Je vous invite à travailler là-dessus.

Nous pouvons tous nous améliorer, car réussir à rester positif en toute situation, malgré les problèmes personnels n’est pas toujours facile.

Mais imaginez le monde si tout le monde était aigris et de mauvaise humeur autour de vous… Quelle horreur.

Même si tout va mal, gardez le sourire !

Voici quelques recommandations :

  • Restez en dehors des commérages.
  • Ne vous plaignez pas, gardez-ça toujours vos maux pour vous.
  • Critiquez seulement de façon constructive.
  • Parlez toujours positivement des autres.
  • Voyez le verre à moitié plein.

4 – La gestion du temps 

C’est le plus gros problème que nous rencontrons tous à notre époque : le manque de temps.

Nous sommes continuellement assaillis de notifications et nous avons beaucoup trop de distractions, pour réussir à rester productifs.

Je vais même inventer une nouvelle citation pour l’occasion :

Le monde appartient à ceux qui ne se laissent pas distraire.

Olivier Carlier

Plus sérieusement, vous n’avez plus besoin de vous lever très tôt pour réussir votre vie, il suffit de réussir à rester concentré(e) plus de deux heures de suite !

Qu’en pensez-vous ?

Aussi, pour être efficace, focalisez-vous sur une seule tâche.

Multiplier les tâches est le meilleur moyen de tuer votre productivité.

Il est également important de savoir déléguer les tâches. Repartissez-les entre tous les membres de l’équipe, ne faites pas tout vous-même.

De façon générale, prenez de la distance et prenez le temps d’organiser votre journée, puis agissez tel un robot, en prenant les tâches les unes après les autres, sans vous laisser distraire.

Plus facile à dire qu’à faire je sais.

Mais gardez en tête que plus vous êtes capable de ne pas brasser du vent, plus vous aurez des résultats intéressants.

  • Apprenez à prioriser.
  • Apprenez à déléguer.
  • Apprenez à dire non.
  • Coupez-vous des distractions.

5 – L’esprit d’équipe

Comme nous l’avons déjà vu plus haut, être capable d’avoir de bonnes interactions avec votre entourage est essentiel pour réussir sa carrière.

Mais je souhaite distinguer votre capacité à entretenir de bonnes relations avec les autres et le fait de développer un esprit d’équipe.

L’esprit ‘équipe est une façon de penser, c’est une manière de voire les choses lorsque vous faites votre travail au quotidien.

Vous devez toujours garder en tête que vous êtes un élément remplaçable au sein d’une équipe. Tout ce que vous faites doit être documenté et partagé, pour que n’importe quelle autre personne puisse continuer votre travail si vous n’êtes pas là.

Certaines personnes sont incapables de raisonner de cette façon, car elles sont convaincues qu’en se rendant indispensables et donc irremplaçables, elles s’assureront un bel avenir dans leur entreprise.

Croyez-moi, après dix ans dans un grand groupe, toutes les personnes (sans exception) qui agissaient de cette façon, ont toutes mal fini.

Non seulement elles n’étaient pas irremplaçables, mais elles ont été licenciées comme des malpropres.

Développez votre esprit d’équipe, comme vous le feriez dans une équipe de sport.

Vous vous battez ensemble sur le terrain : vous souffrez ensemble et vous gagnez ensemble.

Les manageurs détestent les individualistes et adorent les personnes qui jouent en équipe.

Voici quelques pistes pour vous aider à développer votre esprit d’équipe :

  • N’hésitez pas à aider un collègue qui est bloqué sur une tâche.
  • Documentez ce que vous faites, pour que n’importe qui puisse continuer votre travail.
  • Formez vos collègues sur les sujets que vous-seul(e) dominez.
  • Si vous êtes manageur, ne pointez jamais la faute sur une personne. Admettez l’erreur de la part de l’équipe entière et proposez une solution de la part de l’équipe.
  • Apprenez à connaitre vos collègues dans un contexte hors travail. Essayez de manger ou de boire un verre ensemble de temps en temps. Cela parait tout bête, mais bien souvent, cela permet d’apprécier des collègues que l’on déteste au travail.
  • Ne réclamez jamais le crédit de quelque chose et félicitez les victoires des autres.
  • Publiquement, parlez toujours en bien de vos collègues.

6 – La persuasion

La persuasion est un soft skill à posséder, si vous voulez être écouté et faire entendre vos arguments.

Pour convaincre, vous devez être capable d’exposer des arguments en faveur de votre point de vue.

Une personne avec les meilleures idées du monde, mais incapable de les propager, restera dans son coin à développer les meilleures idées du monde. Et personne n’en prendra jamais connaissance.

Voici quelques conseils pour être persuasif :

  • Identifiez ce qui est important aux yeux des autres.
  • Préparer vos meilleurs arguments.
  • Communiquez ces arguments en vous servant des éléments importants pour vos interlocuteurs, si possible avec émotion.

7 – La négotiation 

Négocier est une compétence importante.

Ne serais-ce que pour négocier votre salaire lorsque vous commencez un nouvel emploi.

Comprenez que votre salaire peut aller du simple au double, pour le même emploi.

C’est incroyable, mais vrai.

Souvent, les gens ont honte de négocier leur salaire, car ils vendent leur profil et ils gardent en tête leurs défauts.

Ils se sentent déjà heureux d’être embauchés, ils ne veulent pas prendre le risque de négocier.

Sachez-le : négocier votre salaire ne fera pas changer d’avis les recruteurs. S’ils sont intéressés par votre profil, vous avez le droit (et le devoir) de négocier les termes de votre contrat.

Si vous ne le faites pas, vous vous privez littéralement de plusieurs milliers d’euros par an. En fournissant exactement le même effort.

Voici quelques conseils pour négocier :

  • Écoutez avec attention votre interlocuteur.
  • Comprenez ce qu’il veut.
  • Connaissez votre valeur sur le marché (ou celle de votre produit/service).
  • Proposez une solution qui profite aux deux partis.

Si vous voulez apprendre à négocier votre salaire en 10 minutes, je vous invite à télécharger mon livre offert « 6 hacks pour négocier son salaire ». C’est complètement gratuit : laissez-moi votre email pour recevoir instantanément mon livre au format PDF.

Cliquez-ici pour demander votre livre offert.

8 – L’audace

Faire preuve d’audace peut être un « game changer » pour votre carrière.

Certaines personnes ont fait basculer leur carrière à un moment précis, en faisant preuve d’audace.

De façon générale, avoir de l’audace, c’est le fait d’essayer de nouvelles choses, que ce soit dans votre carrière ou au quotidien dans la réalisation de vos tâches.

Voici quelques recommandations pour développer votre sens de l’audace :

  • « Think ou the box ». Pensez en dehors du moule !
  • N’ayez pas peur de vous lancer dans un nouveau projet, ou de viser un poste qui vous intéresse.
  • Proposez de nouvelles choses, au sein de votre équipe.
  • N’ayez pas peur de briller et d’exister.

9 – La curiosité

Être curieux permet d’apprendre continuellement de nouvelles choses et de se renouveler en tant que personne.

C’est une qualité indispensable, si vous voulez avoir du succès sur le long terme.

Une personne passionnée par son domaine sera naturellement curieuse. Elle prendra le temps d’en savoir plus sur ce qu’elle ne connait pas, de se renseigner sur des nouveaux sujets, de faire de la veille technologique, etc.

J’en profite pour vous recommander cet article dans lequel j’explique pourquoi il est essentiel de se former continuellement.

Vous l’aurez compris : soyez curieux(se).

Pas seulement dans ce qui touche à votre domaine d’expertise, mais aussi par exemple au sujet des événements de votre entreprise ou avec les gens qui vous entourent.

Cette curiosité vous permettra d’être toujours bien informé(e) et d’avoir de bonnes relations avec vos collègues (quand je vous disais que les soft skills sont transversaux).

Cela pourrait paraitre anecdotique, mais croyez-moi, cela ne l’est absolument pas.

Les personnes qui se ferment à leur environnement n’évoluent pas.

Soyez curieux, autant dans votre domaine qu’avec les gens qui vous entourent.

Voici quelques conseils pour développer votre curiosité :

  • Faites une recherche sur Google dès que vous ne connaissez pas quelque chose. Cela prend deux minutes.
  • Intéressez-vous aux personnes qui vous entourent.
  • Ne vous fermez à aucun domaine. Tout peut vous servir un jour ou l’autre, dans votre emploi ou lors d’une simple discussion avec vos collègues.
  • Participez aux conversations avec vos collègues et vos supérieurs afin de rester informé(e) de toutes les informations concernant votre entreprise.
  • N’hésitez pas à entretenir des relations « d’amitié », et voir vos collègues en dehors du travail.

10 – L’éthique profesionnelle

Soyez « professionnel ».

Faites votre travail consciencieusement, faites en sorte de le faire correctement et à temps.

Faites toujours votre travaille à fond, pas à moitié.

Soyez une personne responsable. Cela fait du bien, vous verrez. Travailler avec éthique permet d’avoir la conscience tranquille.

Voici quelques recommandations pour développer votre sens de l’éthique professionnelle :

  • Faites-vous responsable de votre travail.
  • Ne rejetez jamais la faute sur les autres.
  • Tenez toujours vos engagements. Livrez à temps.
  • Agissez toujours en fonction de vos valeurs, ne faites pas quelque chose si elle vous semble mal.

Pour aller plus loin avec les soft skills

Réussir sa carrière est au moins autant une question de soft skills (compétences douces) que de hard skills (compétences dures).

Car réussir sa carrière est une course de fond, pas un sprint.

C’est pourquoi il est important d’investir dans votre personne, autant que dans vos compétences techniques.

Vos soft skills vous permettront d’avancer sereinement tout au long de votre vie professionnelle. Ils vous permettront de vous épanouir et de toujours avoir des opportunités professionnelles intéressantes.

  • Apprenez à vous connaitre et à comprendre vos émotions.
  • Essayez toujours d’entretenir de bonnes relations avec les autres.
  • Communiquez efficacement.
  • Trouvez une motivation profonde à faire ce que vous faites.
  • Restez positif(ve) en toutes circonstances.
  • Organisez-vous pour être le plus efficace possible et coupez-vous des distractions.
  • Soyez professionnel et responsable. Faites votre travail consciencieusement.
  • Croyez en vos idées et sachez vous faire écouter.
  • Soyez curieux. Informez-vous et formez-vous en permanence.
  • Jouez en équipe, vous n’êtes pas seul.
  • Ayez de l’audace ! N’ayez pas peur de sortir du moule.
  • Enfin, confiez en vous et connaissez votre valeur sur le marché.

J’espère que cet article vous a plus, qu’il vous a inspiré et qu’il vous motivera à vouloir vous améliorer.

N’hésitez pas à me laisser un commentaire et me dire ce qui vous parle le plus. Je réponds à tous les messages.

Et si vous souhaitez recevoir ce genre de message plus souvent, alors recevez, vous aussi, mes emails privés.

Les emails privés, c’est :

  • Mes messages inspirants et mes meilleurs conseils tous les lundis.
  • 60 % de réduction sur mes nouvelles formations lors de leur sortie.
  • Des cadeaux exclusifs (eBooks, formations et plus…).

À tout de suite !

Partager l'article
Pas de commentaires

Commenter